Life Universe and Everything (42) even Photography and WoW (6EQUJ5)

one light, one moment, one photo from Jack M.

La période qui révèle

Quelle étrange période que celle que nous traversons en ce moment, comment est ce possible qu'une chose aussi petite, dont on ne sait même pas si elle fait partie du vivant, puisse modifier, transformer nos sociétés d'une façon radicale et brutale.

Nous savons tous que notre merveilleux modèle économique n'est pas compatible avec la planète, mais surtout avec l'homme lui même, la chaudière économique en demande toujours plus, plus de ressources, plus de consommation, pour plus d'un semblant de bien être. Nous sommes a l'abri parce que d'autres s'en sortent moins bien, nous n’apprécions pas notre condition parce qu'il y a toujours mieux ailleurs, la course au bonheur passe par la compétition économique, qui nous vole notre présent en assignat le "toujours plus et ce sera mieux" comme règle de base à nos sociétés modernes.

Mais voilà, est arrivée cette chose minuscule, peut être morte qui remet tout en perspective. Nous nous rendons enfin compte en période de confinement, de l'importance d'une infirmière, d'une caissière, d'un livreur, d'un ramasseur de poubelles et c'est notre système de valeurs qui est remis dans le bon ordre, il n'est plus conduit par la sacro-sainte économie - enfin !

C'est à tel point, que cette fameuse économie arrive a subsister dans un temps et par des méthodes très éloignées de son quotidien: fini l'hyper trading, ou les transactions se font à la micro seconde, où il en faut toujours plus, et surtout de manière immédiate, qui nous a inventé une nouvelle référence de temps le "presque immédiat" - un "immédiat" qui brûle tout, tout de suite et de manière continue, et le "presque" qui introduit ce léger décalage avec le réel, suffisant pour bien maintenir notre pseudo niveau d'enchantement, que nous soyons tous à courir après un bonheur qui passe par plus de consommation, par plus de performance au travail, à la maison, dans nos toilettes...

Et oui, il existe un modèle de vie diffèrent, où l'individu à sa place, où l'individualisme n'est pas de mise, où descendre en bas de chez soi pour prendre l'air, est important.

les pays du sud s'en sortent mieux, la pollution à baissé, nous reconnaissons enfin les métiers de services, nous louons l'abnégation du corps médical, qui n'a pas besoin de s'enrichir matériellement, riche de quelque chose de beaucoup plus précieux.

Quel paradoxe qu'une toute petite chose, invisible non vivante, soit capable, à la fois de faire des milliers de morts et de révéler notre humanité ?